"J'utilise les exigences réglementaires comme outil pour vous protéger et améliorer la rentabilité de l'entreprise.

Je vous accompagne pour mettre en place les actions concrètes et adaptées à votre entreprise".

 

N'hésitez pas à me contacter pour en discuter.        

 

A bientôt.

Budog MARZIN

Inscrivez-vous

La newsletter vous informe de tous nos événements importants au long de l'année !

» » » Absentéisme en entreprise


Absentéisme en entreprise

Absentéisme en entreprise.

Cet article s'appuie sur l'étude de Malakoff Médéric publiée en 2016. Cette étude porte sur 3 millions de salariés.

 

 

Impact financier.

 

L’impact financier des arrêts de travail est important pour les entreprises :
En 2014, ils représentaient l’équivalent de 42 emplois à temps plein (ETP) dans une entreprise de 1 000 salariés.
Il faut aussi considérer les conséquences humaines, d’organisation, de qualité de service, de relation clients, d’image ou de climat social...  Que l'on estime de 3 à 10 fois supérieur au coût direct de l'accident de travail.
L’absentéisme est par ailleurs une préoccupation majeure pour 89 % des dirigeants.

 


Des chiffres relativement stables ou en légère hausse:

  • 32,6% des salariés sont absents au moins une fois dans l’année. Ce chiffre reste relativement stable par rapport à 2013 (32,4 %).
  • La durée moyenne d’un arrêt maladie est de 18,1 jours calendaires (contre 17,4 en 2013). Ce chiffre est en augmentation dans toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.
  • Le nombre de jours d’absence par salarié est de 11,4 jours (vs 10,8 jours en 2013).
  • Le nombre de jours d’absence par salarié absent s’élève à 35 jours (vs 33,4 en 2013).
  • Chaque salarié s’arrête 0,63 fois par an. Ce chiffre est stable depuis 4 ans.

Il convient de noter que le nombre des arrêts de plus de 10 jours a tendance à augmenter (+5 % vs 2013) alors que celui des arrêts de moins de 10 jours diminue.

Le lien vers l'ensemble de l'article: http://www.malakoffmederic.com/groupe/media/presse-actualites/espace-presse/malakoff-mederic-decrypte-l-absenteisme-en-entrepr.htm

 

 

 

Le Stress facteur déclencheur principal.

 

L'agence européenne pour la sécurité et la santé au travail a publié une étude en 1999 qui annonçait que le stress était la cause de 50 à 60% de l'absentéisme. Bien que cette étude date un peu et malgré la difficulté de généralisation liée à la définition même du stress, on estime que le stress reste un des premiers critères déclencheur de l'absentéisme au travail. Il trouve sa source et impacte indépendamment la vie personnelle et professionnelle. Dans l'entreprise, comme tout autre risque, le stress doit être identifié et prévenu. A ce titre, le stress est identifié dans la Document Unique au titre du risque psycho-social.