Chez PREVANTICIP, dans tout ce que nous faisons,

nous croyons que l'amélioration des conditions de travail est une source de performance durable.

 

"Je vous accompagne pour mettre en place les actions concrètes et adaptées à votre activité".

N'hésitez pas à me contacter pour en discuter.        

 

A bientôt

Budog MARZIN

 

Analyse de Poste - Etude ergonomique - Formation

"Nous allons améliorer vos conditions de travail"

 

Contactez moi pour en discuter.

Budog MARZIN.

 

Inscrivez-vous

La newsletter vous informe de tous nos événements importants au long de l'année !

Faute inexcusable de l'employeur?

La faute inexcusable de l’employeur est caractérisée en cas de manquement à son obligation de sécurité de résultat, dès lors qu’il avait ou aurait dû avoir conscience du danger auquel était exposé le salarié et qu’il n’a pas pris les mesures de prévention ou de protection nécessaires pour l’en préserver [Cass. soc., 28 févr. 2002, n° 00-13.172].

Pour être qualifiée d’inexcusable, la faute de l’employeur doit avoir été une cause « nécessaire » de l’accident ou de la maladie. Il n’est donc pas exigé qu’elle soit la seule cause ou la cause déterminante [Cass. ass. plén., 24 juin 2005, n° 03-30.038].

 Toutefois, lorsque les circonstances exactes de l’accident restent indéterminées, la faute inexcusable de l’employeur n’est pas retenue [Cass. 2eciv., 20 mars 2008, n° 07-12.417].

Par ailleurs, le fait que le salarié victime ait lui aussi commis une faute ayant concouru à la réalisation de l’accident ne fait pas disparaître la faute inexcusable de l’employeur [Cass. soc., 31 oct. 2002, n° 00-18.359].

Seule une faute exclusive de la victime à l’origine de l’accident pourrait exonérer l’employeur de sa responsabilité [Cass. soc., 27 juin 2002, n° 01-20.138].