"J'utilise les exigences réglementaires comme outil pour vous protéger et améliorer la rentabilité de l'entreprise.

Je vous accompagne pour mettre en place les actions concrètes et adaptées à votre entreprise".

 

N'hésitez pas à me contacter pour en discuter.        

 

A bientôt.

Budog MARZIN

Inscrivez-vous

La newsletter vous informe de tous nos événements importants au long de l'année !

» » Pourquoi ne pas porter d'EPI?


Pourquoi ne pas porter des EPI ?

 

 

 

 

Les EPI, Equipements de Protection Individuel (gants, lunettes, chaussures, casque…) sont l’ultime protection du travailleur lorsqu’on n’a pas réussi à éliminer la source du risque ou quand les mesures de protection collectives ne suffisent pas.

 

Mais pourquoi ne porte-t-on pas nos EPI ?

 

Pour se prouver qu’on est libre :

Celui qui monte sur un toit sans protection alors qu’il sait qu’il ne devrait pas le faire éprouve une liberté infinie qui n’est déterminée par rien, et même pas par le bien. Pour Descartes, on affirme notre libre arbitre en choisissant indifféremment entre une chose et une autre lorsque notre volonté n’est pas poussée d’un côté ou de l’autre. Ensuite, on affirme notre libre arbitre en alignant notre volonté sur notre « perception du vrai ou du bien », perception dont l’évidence augmente notre sentiment de liberté. Enfin, on l’affirme en décidant de « suivre le pire, tout en voyant le meilleur ». Et on monte sur le toit sans protection…

 

Pour jouer :

Le joueur se laisse guider par le hasard et recherche le vertige en infligeant à sa conscience une sorte de panique voluptueuse : Quelle bonheur de laisser glisser sa main sur une pièce de tournage tiède et douce, pendant son usinage !

 

Pour nier le réel :

Je peux anéantir le réel en décidant de l’occulter tout en reconnaissant son existence. Le plus grand nombre de noyade est constaté en passant de son annexe à son bateau, tous les marins le savent et ajoutent : « je mets toujours ma brassière lorsque j’arrivé sur le bateau ».

 

Sur le terrain, les raisons évoquées sont toujours la perte de temps ou la gêne occasionnée, et les conséquences sur la qualité du travail final.

 

Courage à toi chef d’atelier, chef de chantier, responsable de production, coordinateur de sécurité… D’autres sont passés par là !

Souviens-toi des conducteurs à qui on a imposé la ceinture de sécurité : « c’est ma liberté ! » « Je ne risque rien dans ma voiture !»… et persévère:

 

La formation, l’information, la répétition, la rigueur et l’exemplarité payent sur le long terme.