"J'utilise les exigences réglementaires comme outil pour vous protéger et améliorer la rentabilité de l'entreprise.

Je vous accompagne pour mettre en place les actions concrètes et adaptées à votre entreprise".

 

N'hésitez pas à me contacter pour en discuter.        

 

A bientôt.

Budog MARZIN

Inscrivez-vous

La newsletter vous informe de tous nos événements importants au long de l'année !

» » Message à Edouard Philippe, Premier Ministre. "Oui au compte prévention, mais..."


Oui! Au compte Prévention mais…

Message à Edouard Philippe, Premier Ministre.

 

OUI !

Modifier le compte pénibilité pour le nommer « compte prévention » est une première bonne initiative. Cela pourrait sembler anecdotique, il s’agit pourtant d’un premier pas pour faciliter les échanges en ce qui concerne la santé au travail.

En effet, la santé des salariés est un enjeu fort dans les entreprises, mais ses tenants et ses aboutissants sont mal maîtrisés par une large majorité de la population qui n’a jamais été formée à ce sujet. Ainsi des éléments de langage positifs (i.e. Prévention au lieu de Pénibilité) seront une première étape pour limiter les blocages.

 

Ces blocages sont aussi liés à la complexité des systèmes. Ainsi, simplifier les critères de risque va aussi dans le bon sens : La simplification va permettre au plus grand nombre de s’approprier le sujet et, espérons-le, de transformer leur position de rejet en une démarche tournée vers des actions de protection de la santé des salariés. Donc, oui aussi à la simplification.

Il faut tout de même noter que la complexité des systèmes est aussi renforcée par le manque  de formation à la prévention des parties prenantes de l’entreprise…

 

MAIS !!!

L’objectif de la prévention est de diminuer ou de supprimer les risques pour améliorer la santé ! Donc, attendre une maladie professionnelle ou une reconnaissance d’incapacité pour reconnaître de la pénibilité n’est pas en accord avec un principe de prévention!!

 

Il faut des mesures simples et applicables facilement pour les entreprises, mais il faut des vraies mesures de prévention : améliorer les conditions de travail pour protéger la santé!!

 

L’autre démarche primordiale est la formation. Les travailleurs (salariés, managers, chefs d’entreprise…) et les parties prenantes de l’entreprise (fournisseurs, clients, banquiers, comptables…) ne sont pas sensibilisés à la prévention. La plupart considèrent encore la protection de la santé comme une succession de contraintes : habilitations, procédures, port des protections, Document Unique, Pénibilité… Il est grand temps de changer ce point de vue.

Il existe aussi des parties prenantes compétentes. Ce sont les professionnels de la santé au travail, ils sont institutionnels comme les médecins du travail et la CARSAT, ou indépendants comme PREVANTICIP. Ces parties prenantes interviennent déjà au sein des entreprises et elles sont en mesure de les accompagner pour sensibiliser ses acteurs et mettre en place des actions concrètes de prévention.

 

Donc, Oui ! Pour modifier le compte pénibilité en compte prévention et simplifier son application ! Mais ! N’oublions pas que la vraie solution est dans la prévention et que des professionnels sont déjà disponibles pour accompagner les entreprises qui auraient besoin d’aide.

 

 

 

 

Prevanticip intervient depuis Brest, Finistère auprès des entreprises pour réaliser et valider le Document Unique.